La série 13 reasons why

Hello ! Aujourd’hui, je vous écris un article sur la série 13 reasons why (pas en livre), je viens de la finir et je voulais mettre des mots sur mon ressenti.

Synopsis : Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

J’ai aimé cette série car elle parle de l’intimidation, de la solitude etc. Enfin, je veux dire qu’elle montre toute la méchanceté gratuite qui peut se passer au lycée (ou même au collège). J’ai eu du mal à rentrer dedans car je trouvé cela trop cliché et du coup, je ne me suis pas trop attachée aux personnages ni même à Hannah au début. Mais plus tard, dans la série, on apprend mieux à connaître Hanna ; contrairement aux personnages, qui ne sont pas plus attachants que ça puisqu’ils ont une responsabilité dans cette histoire. Pourtant, j’ai trouvé que ce qui lui arrivait était vraiment too much. On garde en tête que c’est la jeune Hannah s’est suicidée mais à aucun moment elle a l’intention de le faire une TS. saufdans le 12ème et 13ème épisode. On voit bien que le monde l’avait accablé, que c’est un accumulation de plein de choses négatives, enfin que toute la méchanceté gratuite se tournait vers elle. C’est peut-être plausible mais comme il n’arrive quasiment rien aux autres personnages, on voit bien que le principal est de résumer de tout ce que peut faire un jeune inconscient ou conscient comme choses mauvaises à autrui.

Finalement, même si je freinais aux premiers épisodes, cela est vite devenu addictif de savoir la suite. Je ne vous la conseille pas pour avoir le moral mais je vous la conseille quand même par prévention contre le harcèlement et la méchanceté gratuite. On en tire toujours quelque chose de bénéfique pour nous, du moins, faire attention aux gens qui nous entourent.

Publicités

Le Petit Prince

Auteur : Antoine de Saint-Exupéry
Edition : Folio
Nombre de pages : 97 pages
Note : 4/5

Hello la blogosphère ! Je reviens aujourd’hui avec un article sur le livre du Petit Prince. Je sais, tout le monde l’a lu (ou du moins le connait) mais moi, je ne l’avais jamais lu. C’est mon ergo-thérapeute qui me l’a fait lire et j’étais plutôt contente de la plume de l’auteur. Mais ce que j’ai préféré, c’est non pas l’histoire mais les réflexions et le fond philosophique de l’oeuvre. Bref, c’est court et pourtant ça dit tellement de choses sur les hommes. Critiques ou simples constats, on s’instruit de ses paroles. Lisez-le, je vous garanti une petite pause poétique dans votre vie quotidienne.

Résumé : l’auteur, aviateur, tombe avec son avion en plein désert du Sahara. Pendant qu’il s’efforce de réparer son appareil, apparaît un petit garçon qui lui demande de lui dessiner un mouton. L’auteur apprend aussi que ce « Petit Prince » vient de l’astéroïde B 612 où il a laissé trois volcans et une rose. Avant d’arriver sur la Terre, il a visité d’autres planètes et rencontré des gens bizarres : un roi, un vaniteux, un buveur, un allumeur de réverbères, un géographe… Sur la Terre, il a pu parler avec un renard qui lui a appris que pour connaître il faut « apprivoiser », et que cela rend les choses et les hommes uniques. « L’essentiel est invisible pour les yeux », dit-il. Pour retrouver sa rose, Le Petit Prince repart chez lui en se faisant mordre par un serpent venimeux : c’est trop loin, il ne peut pas emporter son « écorce ». L’aviateur, qui a fini de réparer son avion, quitte lui aussi le désert. Il espère toujours le retour du Petit Prince et nous prie de le prévenir si jamais nous le rencontrons.

Mon avis : je n’ai pas trouvé de résumé à ce livre car il n’y en a pas. J’ai trouvé un résumé qui expliquait bien l’histoire. Vous me direz : mais tu nous as spoilé ! Et bien non car le plus important sont les moralité et la poésie de ce livre, cette plume que nous offre l’auteur. Même s’il est destiné aux enfants, ce livre concerne aussi les moins jeunes puisqu’il nous fait part des réflexions de ses personnage. C’est un premier coup de coeur de l’année 2017, vraiment. Un joli petit livre que je n’avais jamais lu et qui fut une révélation pour moi. J’espère qu’il vous plaira tout autant et si vous l’avez lu, dites-moi ce qui vous a marqué, les passages qui vous ont plus etc…

Ma relation avec Instagram

C’est automatique, quand j’allume mon téléphone, je vais sur Instagram, cette application de partages de photos que je consulte régulièrement.  Je n’ai même pas à réfléchir, c’est un réflexe. Donc, comme tous les jours, j’étais sur le point d’aller sur Instagram quand je me suis aperçu que je faisais ça automatiquement. Et là, j’ai pris conscience des effets de l’application. Déjà, dans mon fil d’actualité, je vois que des filles parfaites, des photos parfaites, des tenues hors de prix, des filles qui voyagent et j’en passe… Tous ces comptes qui vous font simplement jalouser. Et oui, mesdames et messieurs, on jalouse, nous, pauvres filles au moins de 100 abonnés qui sommes là, impassibles. Et ce qu’on ressent n’est qu’émotions négatives : colère, jalousie, frustration ou tristesse. Et je vais vous dire une chose, quand t’es enfermé dans un hôpital et que des personnes sont conscientes, ou non, de vendre du rêve et de faire complexer des personnes, t’as envie de dire : mais vous faites ça pour étaler votre vie ou pour le partage ?

Au départ, j’allais sur Instagram par passion pour la photographie. Et puis peu à peu, j’ai découvert qu’il y avait une communauté qui partageait sa vie quotidienne. Et bien je regrette ma découverte, ahah. Si j’en rigole aujourd’hui, c’est bien parce que j’ai fait des erreurs, à acheter des produits préconisés par les influenceurs/euses (c’est comme ça qu’on appelle ces personnes à gros comptes). J’ai quand même acheté une huile à l’orange pour combattre la cellulite. Oui, j’ai fait ça. J’ai aussi acheté une ventouse pour la cellulite, encore, ahah. Bref, avec mes kilos en trop et cette propagande de corps parfaits, de peau parfaite, de cheveux parfaits sur Instagram, j’ai voulu trouver des solutions, voilà. En fait, j’écris cet article ce soir sans avoir pris de recul avant. Genre je viens de fermer l’application car j’étais trop déprimée par ce que je voyais sur mon écran.

Ces influenceuses ont-elles réellement une vie de rêve ? Ne sont-elles pas snob ? Sont-elles vraiment là à instagramer leurs repas, leurs vacances pour nous vendre du rêve ? Mais ne sont-elles pas ridicules à faire ça, au fond ? Ne devraient-elles pas profiter un peu par elles-mêmes seulement ? Instagram is so superficiel.

Bref, Instagram, ce n’est pas tout rose, ni tout noir (n’oublions pas que le partage existe sur l’application). Mais quand même, pour éviter de se perdre et de se retrouver avec des émotions négatives, je vous donne cinq conseils à appliquer :

  1. Repérer les photos qui vous chagrinent ou que vous jalousez fortement. Ce n’est pas bon à la longue. Ca va se transformer en déprime. Prenez-en conscience, respirez et passez à la photo suivante. Logique.
  2. Faire un tour dans vos abonnements. La fille qui ne répond jamais aux commentaires, qui te fait jalouser avec ses photos parfaites et qui n’est pas là pour le partage, NEXT ! Tu fais un tri et hop, un poids en moins.
  3. Eviter la course aux likes et aux abonnés. Oui, je sais que la pression est grande. MAIS tu dois éviter de rentrer ou de continuer ce jeu car malheur, tu trouveras mieux que ton score. Les influenceurs te battront, ahah.
  4. Toi aussi, fais péter les filtres et les retouches. Ba quoi, t’as le droit de te la péter. Au pire, y’aura que 10 abonnés qui verront ta photo retouchée !
  5. Prends du recul ! Que ce soit sur ta vie ou celle des autres, dis-toi que la roue tourne et que l’heure de gloire est proche !

J’espère que cet article vous a plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me poster un commentaire, à vous abonner et à déposer un petit like pour m’encourager.

xoxo, Anouk

La La Land

la-la-land1Hello ! Je viens de sortir du cinéma et oh my god, il faut que je vous parle de ce film. C’est une pépite, un moment magique, les étoiles plein les yeux. Je n’exagère pas. C’est fabuleux. Comme vous l’aurez compris, c’est un coup de coeur. Moi qui n’avais pas passé une journée extraordinaire, ça a ébloui ma journée.

Plus sérieusement, La La Land, c’est un film qui repose sur deux personnages qui ne sont autre que Ryan Gosling et Emma Stone. Et comment vous dire ? Ils font rêver. Ils sont si beaux, talentueux, brillants… Bref, ils nous transportent tout au long du film dans un univers magique !
lalaland
La La Land, c’est aussi un hommage à nos films français tels que Les demoiselles de Rochefort mais aussi Chantons sous la pluie… les classiques de la comédie musicale, mais en plus moderne. Si vous aimez la musique, la danse et l’amour, ce film est fait pour vous !
rs-248320-emma-stone-ryan-goseling-la-la-land-sing-dance-trailerEn fait, je n’ai pas grand chose à écrire sur ce film car je l’ai tellement adoré que je préfère vous le laisser découvrir de vos propres yeux. Je vous le recommande à 100%, gros bisous à vous et vive le beau cinéma ! Et en attendant, n’oubliez pas d’écouter la playlist de la bande-son du film sur Spotify, elle est au top !

L’écriture

large-2

J’ai lancé un sondage sur twitter pour savoir ce que vous aimeriez sur mon blog. Quelqu’un a répondu « des textes ». Alors me voici, en en écrivant un suivant. Je ne sais pas sur quoi ça débouchera mais je sais que j’aimerais rendre hommage à l’écriture. Car c’est elle qui m’a suivi durant mon adolescence. J’étais suivi sur des blogs. J’avais mon propre coin, je mettais des images pour illustrer mes textes, comme je le fais pour cet article. L’écriture a fait parti de mes études, elle m’a même portée. Parce qu’avec elle, j’ai rencontré, percuté mes émotions. J’ai pu parler de l’amour que j’ai connu, même si ce n’était pas le brut, natif, volcanique. Aujourd’hui, je ne peux pas dire que j’ai une vie stable, je n’ai rien construit, j’ai juste perdu l’équilibre et l’écriture m’a permis de me relever. Elle m’a servi de transition à chaque problème ou obstacle survenu. L’écriture, c’est des lettres échangées avec une amie, c’est des heures et des heures d’articles mis en ligne, à échanger nos textes, nos citations avec cette même personne. Mais l’écriture, c’est avant tout du partage avec vous, avec mes lecteurs, qui ne sont pas si nombreux mais bien présents, je le sais.

Nouvelle année

Je vous souhaite tout le bonheur du monde.
Je vous souhaite la réussite.
Je vous souhaite une bonne santé.
Je vous souhaite de la joie.
Je vous souhaite des sourires à n’en plus finir.
Je vous souhaite des émotions et encore des milliers.
Je vous souhaite des souvenirs magnifiques.
Je vous souhaite à tous une merveilleuse année.

Inspiré du blog unebaudelairienne.wordpress.com